Aller au contenu

Electronic City

Falk Richter Traduit de l' allemand par Anne Monfort - L' Arche Editeur

Du 01 Janvier au 02 Juillet Ce spectacle a déjà eu lieu
Contemporain

DURÉE: 1h15
SALLE : Cabaret des Frères Braun
TARIFS :
  • 12.00 €
  • 10.00 €
  • 6.00 €
CHEVOBBE Stéphane DELABRE Emmanuel DEMELEMESTER Benjamin DE BOISHEBERT Thibaut(régie lumière) VASSEURET François (régie son) EVANS Caroline FRITEAU Vanessa JEANNOT Gilles WATHLET Laetitia
Les Souffleurs présentent, dans une mise en scène de Philippe Château, Electronic City de Falk Richter.

Cette pièce a séduit la compagnie par son écriture cinématographique, son rythme dynamique et son sujet : l’anonymat des individus dans les grands centres urbains, l'instabilité permanente de leurs existences, se croiser, se chercher, se rencontrer, être coincés dans les files d'attentes, trouver des repères dans des hôtels aseptisés ou dans un aéroport, entre le départ et l'arrivée...

Falk Richter nous plonge dans la rencontre entre Tom, consultant en stratégie perdu entre ses chiffres et ses codes d’accès, et Joy, caissière paniquée entre sandwiches, sushis et code-barres dans le libre-service de l’aéroport de Rome. À moins que ce ne soit Seattle...

Prendre conscience, devenir fou ou accepter de vivre dans cette société moderne ?

 

On est dans quelle histoire, en fait ? répète Tom.

Celle de deux solitudes, la sienne et celle de Joy ?

Celle du productivisme effréné où il faut pour ceux qui nous dirigent

sans cesse downsizer et outsourcer ? Miser sur les bons numéros

et pour les autres, connaître le bon code ?

L’histoire d’un mauvais film ?

Celle d’une course ininterrompue après le temps, après sa vie ?

Mais qu’attendons-nous, en fait ? répète Tom.

Comment résister au monde ultra-connecté des machines quand elles s’enrayent,

aux formatages des discours, aux trajectoires balisées, comment ne pas tomber,

épuisé, quand tout s’arrête ?

J’habite ici mais c’est pas chez moi dit Tom. Mais alors, c’est où chez soi,

si partout où l’on va, on se sent étranger aux autres et à soi-même ?

Ici le plateau vibre de cette frénésie pour aller peu à peu vers davantage

de dépouillement et de rassemblement : de partage ?

- Philippe Château

 

L' Arche est l' éditeur et agent théâtral du texte représenté.


http://lessouffleurs.net